Décoration : pourquoi un tel succès ces dernières années ?

Par Nicolas Minvielle jeudi 15 Novembre 2012.
Décoration : pourquoi un tel succès ces dernières années ? 5 1 Voila bientôt 10 ans que la presse deco se developpe régulièrement aussi bien en lectorat qu'en nombre de titres ... et de pages de pub sans parler des Pomme C (Apple oblige) des rédacteurs de brèves, journalistes pigistes qui recopient les communiqués de presse des services des entreprises et agences relations spécialisées qui s'infiltrent partout. Ces dernières années, c'est le segment haut de gamme plus parisien plus urbain qui s'est le plus développé.

Je me suis souvent demandé quelles étaient les variables qui pouvaient expliquer l'engouement et le développement extrêmement rapide qu'a connu la décoration, architecture d'intérieur etc.

Je n'ai évidemment pas les réponses, mais il me semble que certains points mériteraient qu'on les analyse de manière un peu poussée.

Une première réponse à la question serait de dire que l'on a assisté au développement de la notoriété d'un certain nombre de designers, et avec lui, à l'explosion du nombre de titre de presse parlant de décoration, design etc. De ce point de vue, j'entends régulièrement des personnes qu'il y avait un "avant Starck", et un après.

Pourquoi pas, sauf que je me demande si ce n'est pas l'oeuf de la poule, ou l'inverse. Typiquement, le matraquage qui est fait dans la mode et ailleurs sur les stéréotypes physiques (minceur etc.) est totalement déconnecté de l'évolution de la population en termes de poids. Si la notoriété des stars et la presse avaient un tel impact, le résultat devrait être un peu différent. On voit ici une différence claire entre l'idéologie et la norme dans la mesure où le poids "idéal" est largement présent dans les médias, mais les personnes semblent moins influencées par ceci que par ce qu'elles voient dans la vraie vie (normes).

Du coup, une deuxième réponse serait de dire que la presse se serait simplement fait l'écho d'une évolution structurelle de nos pratiques ? Premier exemple : le phénomène de cocooning qui est exacerbé par la crise. Si je lie les craintes liées à l'avenir avec celle liée à la baisse de mes revenus, je vais certainement avoir tendance à me replier chez moi, et à vouloir faire de ce lieu une vraie zone de réassurance. Du coup, je vais le regarder différemment et tenter de me valoriser en m'y projetant. Deuxième exemple : je ne suis pas sûr que le DYI soit un phénomène qui se serait développé dans le cadre d'une période de pleine croissance. Par contre, en temps de crise, je vais vouloir cocooner et pour ce faire, me mettre à faire des choses que je n'ai pas les moyens de faire faire.

Mis bout à bout, ceci m'amène à déplacer des critères de valorisation sociaux vers une expertise qui m'est propre. Je vais montrer ma différence avec la manière dont je fais la cuisine, j'aurais personnellement agencé et décoré mon intérieur etc. Mettons cela en perspective avec la relation à la voiture, instrument de valorisation en déclin et on trouve certainement des explications à l'engouement pour la décoration qui vont plus loin que la simple notoriété de certains créatifs.

En termes marketing, les conséquences sont évidentes et intéressantes : quels outils / propositions de valeur pour amener des consommateurs qui deviennent usagers/producteurs à se valoriser?


Commentaire(s) :

Par Prof Z, le 25/11/2012

Voila bientôt 10 ans que la presse deco se developpe régulièrement aussi bien en lectorat qu'en nombre de titres ... et de pages de pub sans parler des Pomme C (Apple oblige) des rédacteurs de brèves, journalistes pigistes qui recopient les communiqués de presse des services des entreprises et agences relations spécialisées qui s'infiltrent partout. Ces dernières années, c'est le segment haut de gamme plus parisien plus urbain qui s'est le plus développé.



> > Commentez cet article !

Faire un lien vers l'article : Décoration : pourquoi un tel succès ces dernières années ?

Cliquez, copiez, puis collez directement le code sur votre blog, site web ou forum.

Lien sur un blog / site web :


Lien sur un forum :